Les pleurs sont normaux chez le nourrisson car c’est son principal moyen de communication durant les premiers mois de sa vie. Par les pleurs, il fait savoir qu’il a besoin de quelque chose : « j’ai faim, j’ai sommeil, j’ai besoin qu’on change ma couche, j’ai besoin d’attention… ». En répondant à ses besoins, on l’apaise. Cependant, les pleurs du bébé sont parfois difficiles à comprendre.

Causes pouvant expliquer les pleurs d’un bébé

Article rédigé par Laure Deflandre, psychologue

Les pleurs du bébé peuvent avoir de nombreuses causes :

La faim ou la soif. L’allaitement ou le biberon calment un bébé. S’il pleure tout de suite après un repas, c’est peut-être qu’il a encore faim ou besoin de téter.

Les problèmes digestifs. Les problèmes de régurgitation, la constipation, la diarrhée, ou encore, des problèmes d’allergies alimentaires peuvent être à l’origine des pleurs chez le bébé.

Les coliques. Les coliques sont des douleurs abdominales dues à des troubles digestifs. Si le bébé serre fort les poings, remonte les genoux contre son ventre et se cambre, il se peut qu’il ait des coliques. Elles cessent la plupart du temps après l’âge de trois mois et n’altèrent pas le développement de l’enfant.

Le besoin de sommeil. Afin d’assurer le bon sommeil d’un bébé, il faut le coucher sur le dos dans son lit, 

vêtu d’une gigoteuse à sa taille, dans une pièce entre 18 et 20°.

Une douleur quelque part : Un bébé peut souffrir d’une poussée dentaire, de fièvre, d’otites, de maux de tête. En pleurant, il exprime son mal.

Le besoin d’être changé. Une couche sale ou mouillée peut irriter les fesses du bébé.

Le bébé a trop chaud ou trop froid. Attention de ne pas trop couvrir un bébé qui pourrait avoir trop chaud. Il doit être habillé en fonction de la température ambiante et de la météo.

L’ennui ou le besoin de bouger. Un bébé a besoin d’être entouré et d’être stimulé par des jeux adaptés à son âge comme un hochet par exemple.

L’envie d’un câlin ou d’être porté. Certains bébés ont un grand besoin d’être souvent pris dans les bras de ses parents.

Le souhait de changer de position. Pendant l’allaitement, trouver la position idéale pour la maman et le bébé, permet une succion efficace.

La sensation que la maman est anxieuse ou déprimée. Un bébé est très sensible à son environnement familial. Si la maman est tendue et stressée, le bébé pourra le ressentir. De nombreuses études psychologiques ont montré une corrélation entre le niveau de tension de la maman et les pleurs du nourrisson.